Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation humanitaire liée aux campements de migrants dans le nord de Paris

15e législature

Question écrite n° 09771 de M. Rémi Féraud (Paris - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 04/04/2019 - page 1751

M. Rémi Féraud attire l'attention de M. le Premier ministre sur la situation alarmante porte de la Chapelle et porte d'Aubervilliers, dans les 18e et 19e arrondissements de Paris. Un millier de femmes et d'hommes y vivent dans des conditions indignes, dans des campements de rue ou aux abords du périphérique, où se concentrent déjà les problèmes liés aux nombreux consommateurs de crack.
Les aides d'urgence déployées par la ville de Paris et les associations partenaires ne peuvent remplacer l'indispensable mise à l'abri de ces personnes migrantes ni leur accompagnement administratif par les services de l'État.
Depuis la fermeture du centre de premier accueil humanitaire porte de la Chapelle en 2018, la situation des migrants en errance à Paris a empiré. Avec la fin du plan hiver qui approche, des centaines de personnes actuellement hébergées se retrouveront bientôt à la rue, sans solution d'hébergement. Les campements vont donc, comme chaque année, inexorablement grossir, et la situation des quartiers concernés se dégrader.
Par conséquent, il appelle son attention sur la nécessité de mettre en place un plan d'urgence, en collaboration avec la ville de Paris. Il souhaite savoir, sur ces questions qui relèvent de la compétence de l'État, les mesures que le Gouvernement compte prendre pour faire face à cette situation dramatique.

Transmise au Ministère de l'intérieur



En attente de réponse du Ministère de l'intérieur.