Allez au contenu, Allez à la navigation

Construction de l'autoroute A45

15e législature

Question écrite n° 09829 de M. Olivier Cigolotti (Haute-Loire - UC)

publiée dans le JO Sénat du 04/04/2019 - page 1786

M. Olivier Cigolotti attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur la réalisation de l'autoroute A45. Ce projet de 48 kilomètres d'autoroute qui relierait Brignais (au sud de Lyon) à la Fouillouse (au nord de Saint-Étienne) est un enjeu vital pour le territoire, son économie et le quotidien de ses habitants.
L'A47 est aujourd'hui le seul axe structurant entre Lyon et Saint-Étienne ; c'est une infrastructure vétuste (l'une des plus anciennes autoroutes de France datant de 1962), dangereuse, inadaptée et saturée.
La réalisation de l'A45 permettrait de créer un lien direct, sûr et performant entre Saint-Étienne et Lyon et rendrait possible un trajet entre les deux villes de 40 minutes aux heures de pointe, au lieu de deux heures aujourd'hui.
De plus, l'A45 offrirait un désenclavement de la Haute-Loire grâce à une meilleure connexion, condition indispensable au développement économique de ce département. Cet enjeu est vital pour un territoire qui se bat pour garder sa population, ses emplois et son attractivité.
Ce nouvel axe garantirait, par sa conception, une meilleure sécurité des usagers avec un ouvrage en totale conformité avec les exigences de préservation de l'environnement (routes dites « à énergie positive » ou enrobés 100 % recyclés). Enfin, l'A45 intègrerait des nouvelles technologies d'avenir permettant aux voitures autonomes de fonctionner.
Il souhaite connaitre la position du Gouvernement sur la construction de l'A45 qui constitue un enjeu majeur pour la Haute-Loire.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports



Réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports

publiée dans le JO Sénat du 21/11/2019

Le texte de cette réponse n'est pas disponible à ce jour.