Allez au contenu, Allez à la navigation

Site internet de la caisse nationale d'assurance vieillesse

15e législature

Question écrite n° 09919 de Mme Jacky Deromedi (Français établis hors de France - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 11/04/2019 - page 1906

Mme Jacky Deromedi attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les difficultés rencontrées par les retraités ou futurs retraités lorsqu'ils consultent site internet de la caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV). Elle lui expose que pour les Français de l'étranger notamment, le site ne comporte aucune information sur leurs espaces personnels en matière de réception de leur attestation d'existence, ni sur les suppressions éventuelles de prestations causées par l'absence de réception de ce document. Ils rencontrent également de grandes difficultés pour avoir une information téléphonique sur cette réception et sur les régularisations éventuelles. A l'heure de la dématérialisation généralisée, il devrait être possible de fournir de telles informations aux assurés. Le site ne distingue pas suffisamment les futurs retraités, des demandeurs de retraite et des retraités. Les rubriques « Mes visio-rendez-vous » et « Mes échanges de documents » ne sont pas nécessairement accessibles. Il y a également d'autres pages inaccessibles et des erreurs techniques. L'assistant virtuel ne comprend pas toujours les questions, même les plus simples. Même la question « comment envoyer un document » lui est incompréhensible. Elle lui demande, en conséquence, de bien vouloir lui faire connaître les mesures réglementaires que le Gouvernement entend prendre afin de remédier à cette situation, à l'heure où des efforts sont prévus, à la suite notamment de la n° 2018-727 du 10 août 2018 pour un État au service d'une société de confiance, pour faciliter le travail tant des agents des organismes de sécurité sociale que des assurés ou futurs assurés. Elle lui demande si ces sujets seront abordés dans le cadre du débat sur la réforme des retraites de même d'ailleurs que les dispositions particulières aux retraités français de l'étranger dans une telle réforme.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.