Allez au contenu, Allez à la navigation

Gestion durable et solidaire des fauteuils roulants et du matériel médical

15e législature

Question écrite n° 09922 de M. Henri Cabanel (Hérault - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 11/04/2019 - page 1907

M. Henri Cabanel appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le gaspillage de matériel pour personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap. Dans la plupart des cas, une personne acquiert un fauteuil ou du matériel médical neuf, parfois avec difficulté, et, lorsqu'elle n'en a plus l'usage ou lorsqu'elle disparaît, cet équipement est conservé sans servir à rien ou est jeté. Dans le département de l'Hérault, l'association Grandir et vieillir ensemble dont l'action consiste à récupérer des fauteuils roulants, à les réparer et à les offrir aux personnes qui en ont besoin, a été récemment distinguée. Dans l'édition du 31 mars 2019 du Midi Libre, son président, également pompier, formule une proposition concrète qui interpelle les pouvoirs publics : « Je suis persuadé qu'il y a des millions à économiser au niveau national. Ces fauteuils, par exemple, il ne faut plus les acheter. Il faut que ce soit la sécurité sociale qui les gère. Dès qu'un patient n'en a plus besoin, elle doit le récupérer. Il faut arrêter de prendre ça en charge, que la solidarité nationale paye un bien et qu'ensuite il soit jeté. Il n'y a que les vendeurs qui s'y retrouvent. L'idée est insupportable de voir qu'il y a des mois d'attente pour remplir des dossiers pour une prise en charge globale et que tout soit jeté à la fin. Les greniers sont remplis de ce type de matériel qui pourri alors que tant de gens sont dans le besoin. » Il lui demande de quel état des lieux elle dispose des économies qui pourraient être ainsi réalisées, aussi bien en ce qui concerne les patients, la sécurité sociale qu'en matière d'environnement, et quelle suite elle entend donner à cette proposition.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.