Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir des instituts de formation en soins infirmiers

15e législature

Question écrite n° 10009 de M. Jacques Genest (Ardèche - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 11/04/2019 - page 1912

M. Jacques Genest attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé au sujet de l'avenir des 326 instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) répartis sur l'ensemble du territoire.

La loi n°2018-166 du 8 mars 2018 relative à l'orientation et à la réussite des étudiants dispose que la sélection des candidats aux études de soins infirmiers se fait désormais via la plateforme d'orientation post-bac Parcoursup et non plus par le concours d'entrée et ce, dès la rentrée 2019.

Certes, les futurs infirmiers pourront bénéficier du statut d'étudiants et des avantages qui y sont associés. Mais il demeure de grandes incertitudes quant aux conséquences sur l'organisation des études en soins infirmiers et l'avenir des IFSI. Ces derniers risquent en effet de se voir être totalement absorbés par les universités, perdant à terme une partie de leurs compétences.
Il rappelle que le modèle des IFSI est unanimement salué et que sa réputation dépasse nos frontières. Il souhaite donc les décisions que le Gouvernement envisage de prendre afin de sanctuariser les conditions d'enseignement offerts par les IFSI et de leur permettre de continuer à assurer une formation de qualité aux élèves infirmiers dans l'ensemble du pays.



Transmise au Ministère des solidarités et de la santé



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.