Allez au contenu, Allez à la navigation

Avantages fiscaux pour les bénéficiaires de la carte du combattant

15e législature

Question écrite n° 10108 de M. Bruno Sido (Haute-Marne - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 18/04/2019 - page 2039

M. Bruno Sido appelle l'attention de M. le ministre de l'action et des comptes publics sur les avantages fiscaux disponibles pour les anciens combattants de la guerre d'Algérie.
Un arrêté du 12 décembre 2018 modifie l'arrêté du 12 janvier 1994 qui fixe la liste des opérations ouvrant droit au bénéfice de la carte du combattant au titre de l'article L. 253 ter du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre.
Ainsi, depuis le 1er janvier 2019, les militaires présents en Algérie entre le 3 juillet 1962 et le 1er juillet 1964 peuvent obtenir la carte du combattant, s'ils totalisent une durée de service pendant cette période d'au moins cent vingt jours ou quatre mois. Les détenteurs de la carte du combattant peuvent bénéficier d'une demi-part supplémentaire de quotient familial pour le calcul de l'impôt sur le revenu.
L'article 60 de la loi n° 2016-1917 du 29 décembre 2016 de finances pour 2017 modifié par l'ordonnance n° 2017-1390 du 22 septembre 2017 relative au décalage d'un an de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source instaure un prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu à compter du 1er janvier 2019. Ce mode de paiement de l'impôt sur le revenu a pour objectif de supprimer le décalage d'un an entre la perception des revenus et le paiement de l'impôt sur ces derniers. Il apparaît que pour les nouveaux bénéficiaires de la carte du combattant pour les soldats présents sur le territoire algérien entre le 2 juillet 1962 et le 1er juillet 1964, les changements de situations intervenus en 2019 ne sont pris en compte qu'en 2020.
Aussi, il lui demande comment le Gouvernement entend assurer les bénéfices fiscaux immédiats attachés à la délivrance de la carte du combattant.



Réponse du Ministère de l'action et des comptes publics

publiée dans le JO Sénat du 11/07/2019 - page 3701

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu a pour objectif de supprimer le décalage d'un an entre la perception des revenus et le paiement de l'impôt sur ces derniers. Ainsi, l'usager peut mettre à jour sa situation à tout moment sur impots.gouv.fr pour prendre en compte une modification de son quotient familial (mariage, décès de l'un des deux déclarants, naissance d'un enfant en cours d'année…). Toutefois, la prise en compte de certaines situations particulières, telles que notamment les cases W ou S ouvrant droit à une demi-part supplémentaire pour les titulaires de la carte d'ancien combattant, n'est pas possible directement depuis l'espace en ligne du contribuable. Aussi, dans l'attente d'une évolution informatique qui permettra à l'usager de modifier de façon autonome sa situation de famille quelle qu'elle soit, il convient dans l'immédiat qu'il contacte l'assistance téléphonique mise en place pour le prélèvement à la source ou qu'il se rapproche de son service des impôts des particuliers afin de prendre en compte sa nouvelle situation.