Allez au contenu, Allez à la navigation

Fermeture de cent cinquante lits de soins de longue durée à l'hôpital gériatrique Émile-Roux de Limeil-Brévannes

15e législature

Question écrite n° 10561 de M. Pascal Savoldelli (Val-de-Marne - CRCE)

publiée dans le JO Sénat du 23/05/2019 - page 2688

M. Pascal Savoldelli attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l'intention de l'assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) de transformer cent cinquante lits de soins de longue durée en places d'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) à l'hôpital Émile-Roux de Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne.
Cette stratégie de « reconversion » a de lourdes conséquences pour le groupe hospitalier Henri-Mondor qui représente le plus important site gériatrique de l'AP-HP avec 1 800 lits de gériatrie.
Les syndicats s'inquiètent que cette suppression de cent cinquante lits n'augure une première étape d'une plus grande « réorganisation » qui, à terme, peut avoir une conséquence tragique sur l'emploi.
Autre conséquence, les suppressions de lits engendreront une dégradation de l'accueil vis-à-vis de nos concitoyennes et de nos concitoyens les plus démunis. En effet, ils devront assumer un coût supérieur et une qualité de soins moindre.
Enfin, il serait souhaitable d'entendre les revendications des personnels et de leurs représentantes et représentants syndicaux, qui réclament davantage de moyens pour développer leur service et ainsi répondre aux besoins croissants de nos concitoyennes et concitoyens dans ce domaine.
Il lui demande que l'on revienne sur la décision de fermeture des lits, et que soient prises des garanties pour que la santé ne doit pas être négligée mais renforcée, encore plus quand il s'agit de nos ainés.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.