Allez au contenu, Allez à la navigation

Reconstruction du bâtiment et de l'aiguillage de la gare de Figeac

15e législature

Question écrite n° 10680 de Mme Angèle Préville (Lot - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 30/05/2019 - page 2843

Mme Angèle Préville attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur les conséquences de l'incendie du bâtiment et de l'aiguillage de la gare de Figeac.
Le bâtiment de la gare de Figeac et son aiguillage ont été détruits par un incendie en novembre 2018. Six mois après ce sinistre, les travaux de reconstruction du bâtiment et de l'aiguillage qui conditionnent le fonctionnement de la ligne Figeac-Aurillac et donc celui de la ligne Toulouse-Aurillac n'ont connu aucun début de commencement. Le coût des travaux a été estimé à 14 millions d'euros. Le délai de réalisation présenté est de cinq ans, ce qui semble excessivement long.
Dans nos départements ruraux, le maintien de ces lignes de desserte fine est pourtant un enjeu majeur, une nécessité environnementale, sociale et économique. La remise en service de la ligne Figeac-Aurillac est une priorité car cette ligne irrigue notre territoire. Si cette reconstruction devait tarder, comme cela est envisagé et présenté, les usagers se détourneraient mécaniquement de ce moyen de transport avec pour corollaires la menace de fermeture de cette ligne et les conséquences mortifères que l'on sait pour nos territoires ruraux.
Ainsi, elle souhaiterait savoir quelles mesures envisage le Gouvernement pour permettre une reconstruction accélérée et facilitée du bâtiment et de l'aiguillage de la gare de Figeac et pour garantir le maintien de la ligne ferroviaire Figeac-Aurillac.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports.