Allez au contenu, Allez à la navigation

Zones blanches

15e législature

Question écrite n° 10717 de M. Jean-Noël Guérini (Bouches-du-Rhône - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 06/06/2019 - page 2918

M. Jean-Noël Guérini appelle l'attention de Mme la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sur la persistance de zones blanches en France.
Dans le domaine des télécommunications, les zones blanches sont les secteurs du territoire qui ne sont pas desservis par un réseau de téléphonie mobile ou par internet. Dans un arrêté du 5 mai 2017, 541 petites communes françaises étaient ainsi répertoriées.
Lors de la première conférence nationale des territoires, le 17 juillet 2017, le président de la République a fixé des objectif ambitieux : garantir l'accès de tous les citoyens au bon débit (> à 8Mbit/s), généraliser une couverture mobile de qualité dès 2020 et doter l'ensemble des territoires de la République de réseaux très haut débit (> à 30Mbit/s) d'ici 2022.
Dans ce cadre, en janvier 2018, le Gouvernement est parvenu à un accord avec les quatre principaux opérateurs de téléphonie mobile, sur proposition de l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).
La résorption des zones blanches représentant un défi majeur de la lutte contre la fracture territoriale, il lui demande quel est son état d'avancement.



En attente de réponse du Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales.