Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation du centre pénitentiaire de Perpignan

15e législature

Question écrite n° 10729 de M. Jean Sol (Pyrénées-Orientales - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 06/06/2019 - page 2925

M. Jean Sol attire l'attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la situation des personnels et des détenus du centre pénitentiaire de Perpignan.

La surpopulation carcérale de cet établissement a atteint ces derniers mois des seuils inacceptables en termes de salubrité, de sécurité et de droit à la dignité des détenus.

En effet, le nombre de détenus dormant à même le sol sur un matelas a dépassé le seuil des cent personnes. Un bâtiment de cet établissement, par exemple, peut accueillir 105 personnes mais accueille aujourd'hui 277 détenus, soit une surpopulation de 172 individus.

Avec des conditions sanitaires qui se dégradent, la gale, la tuberculose et les poux se développent pendant que les détritus lancés par les fenêtres des cellules s'entassent à même le sol dans la cour intérieure.

Face à ce contexte alarmant et au climat de grande tension afférent, le lancement du projet du nouveau centre pénitentiaire prévu pour 2021 et sa finalisation annoncée en 2027 ne paraissent pas être en adéquation avec cette situation qui s'aggrave de jour en jour.

Ainsi, il lui demande de tout mettre en œuvre pour réduire les délais afin d'améliorer les conditions de travail des personnels.



En attente de réponse du Ministère de la justice.