Allez au contenu, Allez à la navigation

Constat de l'illettrisme lors de la journée défense et citoyenneté

15e législature

Question écrite n° 10886 de M. Michel Vaspart (Côtes-d'Armor - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 20/06/2019 - page 3157

M. Michel Vaspart attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur la note d'information relative à la journée défense et citoyenneté en 2018.
On y découvre que 11,5 % des jeunes, soit un sur dix, participant à cette journée ont des difficultés de lecture et que 5,2 % sont en situation d'illettrisme, selon les critères de l'association nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI). Ils souffrent en majorité de manque de vocabulaire. Leur lexique est si insuffisant que les mécanismes de compensation de compréhension ne sont que peu efficaces. Ils sont touchés par une difficulté du traitement de la langue écrite en raison d'un manque de mécanismes de base.
Les plus touchés par cette difficulté sont les jeunes n'ayant pas dépassé le collège soit 48,5 % d'eux ont des difficultés de lecture. Pour ceux de niveau lycée général, seuls 4,7 % sont en difficulté.
Il lui demande donc quelles mesures il compte prendre pour remédier à cette situation.



En attente de réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.