Allez au contenu, Allez à la navigation

Travaux nécessaires pour les routes des Hauts-de-France

15e législature

Question écrite n° 11059 de Mme Martine Filleul (Nord - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 27/06/2019 - page 3340

Mme Martine Filleul attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports , sur le constat issu de l'étude commandée par la fédération régionale des entreprises de travaux publics : les infrastructures des Hauts-de-France représentent un patrimoine de 210 milliards d'euros qui mériterait d'être bien mieux entretenu !

Du coté des routes, 70% d'entre elles auraient besoin de travaux. Ce chiffre est bien trop élevé compte tenu de la réputation des Hauts-de-France en termes d'infrastructures. L'entretien est négligé par les donneurs d'ordres, or l'intervention à priori permet justement de faire plus tard des économies.

Par ailleurs, elle salue le fait que le cas du viaduc d'Echinghen (près de Boulogne-sur-Mer), soit enfin traité. N'oublions pas, en effet, la mort d'une quarantaine de personnes à l'été 2018, causée par l'effondrement du viaduc de Gênes. Elle tient néanmoins à souligner que, des ponts, les Hauts-de-France en comptent 1 142, rien que sur les routes gérées par l'État. La direction interdépartementale des routes estime que 42 % d'entre eux auraient besoin de travaux.

Aussi, elle souhaiterait connaître les dispositions que le Gouvernement entend prendre pour se saisir, effectivement, de cette problématique d'entretien des infrastructures.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports.