Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des forêts françaises et de l'office national des forêts

15e législature

Question orale n° 0880S de M. Max Brisson (Pyrénées-Atlantiques - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 11/07/2019 - page 3622

M. Max Brisson appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la situation des forêts françaises et de l'office national des forêts.
En effet, élus et riverains s'inquiètent de plus en plus de la gestion des forêts qui ne semblent plus être privilégiées pour reconquérir le territoire, préservant faune et flore, imaginées comme pérennes et durables mais plutôt comme gisements à exploiter et à vendre.
La situation de l'office national des forêts (ONF) est, par ailleurs, inquiétante du fait de son déficit, du manque de recrutements et d'un climat social tendu, du fait de son image aussi non plus protectrice de la nature mais mercantile, abusant des coupes de bois.
Enfin, il semblerait qu'un projet de décret soit en cours visant à octroyer à l'ONF les revenus issus des ventes de bois réalisées pour le compte des communes.
Aussi, il souhaiterait connaître la position du Gouvernement quant à la gestion des forêts domaniales, s'il entend les préserver dans un esprit de développement durable, les exploiter notamment pour les centrales à biomasse et les énergies renouvelables ou les vendre. Enfin, et de fait, il aimerait savoir quel avenir il entend réserver à l'établissement public à caractère industriel et commercial qu'est l'ONF.



En attente de réponse du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation.