Allez au contenu, Allez à la navigation

Conséquences des modifications de sélection au sein des instituts de formation en soins infirmiers

15e législature

Question écrite n° 11257 de M. Jacques Genest (Ardèche - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 04/07/2019 - page 3464

M. Jacques Genest attire l'attention de M. le secrétaire d'État auprès du ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur les difficultés rencontrées par les candidats désirant intégrer les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI). Il précise que depuis la suppression du concours d'entrée, cette inscription s'effectue depuis la plateforme parcoursup.

Depuis que les IFSI sont accessibles à tous sur la plateforme parcoursup, l'ensemble des étudiants et lycéens sont habilités à présenter leur candidature, favorisant ainsi la constitution de listes d'attentes particulièrement longues.

Cette situation suscite deux problèmes : les élèves s'étant tournés vers des filières sanitaires (bac sciences et technologies de la santé et du social - ST2S ou encore « prépa privée » pour le concours aux IFSI) alors que leur formation les préparait à l'entrée en IFSI sont lésés face à ce nouveau système qui ne prend pas en compte leur formation ; la reconnaissance de la profession des aides-soignants est également concernée. En effet, ces derniers sont eux aussi confrontés aux problèmes liés à la suppression du concours d'entrée en IFSI car leur expérience professionnelle n'est plus reconnue pour intégrer cette formation, ceci compromettant leur avenir professionnel.

Il lui demande donc quelles mesures le Gouvernement envisage de mettre en place pour résoudre ces difficultés.

Transmise au Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation



En attente de réponse du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.