Allez au contenu, Allez à la navigation

Implantation de bornes électriques pour voitures électriques sur le territoire français

15e législature

Question écrite n° 11532 de Mme Marie-Françoise Perol-Dumont (Haute-Vienne - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 18/07/2019 - page 3824

Mme Marie-Françoise Perol-Dumont attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur l'implantation de bornes électriques pour voitures électriques sur le territoire français.
Afin de lutter contre le réchauffement climatique et de respecter le traité de Paris de 2015 sur le climat, la France est appelée à réduire drastiquement sa consommation de CO2. Le secteur du transport, premier secteur français pollueur, a rejeté plus de gaz à effet de serre dans l'atmosphère entre 1990 et 2016 - + 11 % - en raison notamment de l'accroissement du trafic automobile. Le Gouvernement a annoncé en 2018 sa volonté d'installer 100 000 bornes de recharge publiques pour les voitures électriques d'ici à 2022, afin d'atteindre un ratio de un véhicule électrique pour dix véhicules contre un pour 14 210 environ actuellement.
Si la création de 100 000 bornes de recharge publique pour les voitures électriques est louable, le Gouvernement n'apporte pas de réponses précises d'une part aux problèmes techniques liés à la voiture électrique tels que le temps de recharge long qui dure entre 1 h 30 et 3 heures, le coût du chargement à la borne électrique lorsque c'est le cas - 20 centimes d'euros la minute - ou encore l'incompatibilité des bornes avec certains modèles de véhicule. D'autre part, le Gouvernement ne répond pas non plus à l'homogénéisation de l'implantation de ces bornes sur le territoire français. Or, le maillage territorial de bornes électriques n'est pas homogène en raison d'une surreprésentation de ces bornes en région parisienne et dans les grandes métropoles et d'une rareté, a contrario, dans les zones rurales et tout particulièrement dans le Massif Central et dans la zone dite « la diagonale du vide » en dépit de la volonté des citoyens de ces territoires d'acquérir des véhicules électriques.
Elle lui demande donc quelles mesures il compte prendre pour assurer la mise en place de 100 000 bornes de recharge électrique d'ici 2022, dans des conditions optimales, sur l'ensemble du territoire national.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports.