Allez au contenu, Allez à la navigation

Donneurs de sang

15e législature

Question écrite n° 11630 de M. Alain Fouché (Vienne - Les Indépendants)

publiée dans le JO Sénat du 18/07/2019 - page 3820

M. Alain Fouché attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation de carence du nombre de donneurs de sang dans notre pays. En effet, chaque année en France un million de personnes a besoin de transfusions de produits sanguins. Pour ce faire, il est nécessaire de collecter 3 millions de poches de sang issues de donneurs bénévoles. Les établissements français du sang, autour de la fédération française des donneurs de sang, sont chargés de collecter les dons et de recruter de nouveaux donneurs afin d'assurer l'autosuffisance en produits sanguins au service des patients malades. Ainsi, la loi de 1952 régit notamment les principes éthiques du don en protégeant donneurs et receveurs. Toutefois, la révision des lois bioéthiques, envisagée par le Gouvernement, pourrait remettre en cause les principes du bénévolat et de l'anonymat. Par ailleurs, elle pourrait aussi ouvrir ces dons aux personnes mineures, ce qui aurait des conséquences à plusieurs niveaux. Il est d'évidence que le déficit de donneurs entraîne des difficultés et qu'il est indispensable de trouver des solutions pour pallier cette situation. Aussi, il lui demande de bien vouloir lui préciser l'état actuel des dons sanguins dans notre pays et de lui apporter des éléments sur les orientations du Gouvernement en la matière.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.