Allez au contenu, Allez à la navigation

Service des urgences

15e législature

Question écrite n° 11650 de M. Olivier Jacquin (Meurthe-et-Moselle - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 18/07/2019 - page 3820

M. Olivier Jacquin attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la problématique des services d'urgences alors que l'adoption du projet de loi relatif à l'organisation et la transformation du système de santé est prévue pour le 16 juillet 2019 et que la grève des urgentistes se poursuit depuis trois mois. En effet, les conditions d'exercice de ces derniers se dégradent : insécurité, baisse des moyens mis à leur disposition. Ces problématiques ne sont pas suffisamment prises en compte par la loi et par les récentes propositions formulées.
Les professionnels des urgences, profondément attachés à leur métier, sont inquiets de la baisse constante de la qualité des soins. Leurs justes revendications ne peuvent être traitées que par des évolutions salariales. Ils souhaitent une prise en compte globale de la problématique de saturation des urgences, notamment en orientant une partie de la demande de soins en urgence vers de la médecine « de ville », et en désengorgeant en aval les services d'hospitalisation par l'ouverture de lits. Monsieur Jacquin demande à Madame la Ministre d'apporter plus de précisions sur les solutions complémentaires que le Gouvernement entend proposer pour répondre aux dysfonctionnements actuels des services d'urgences.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.