Allez au contenu, Allez à la navigation

Absence de l'hélicoptère de la sécurité civile en Bourgogne-Franche-Comté

15e législature

Question écrite n° 11708 de M. Cédric Perrin (Territoire de Belfort - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 25/07/2019 - page 3961

M. Cédric Perrin attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur l'absence de l'hélicoptère de la sécurité civile en Bourgogne-Franche-Comté en cette période estivale 2019.

En effet, afin de pallier la panne d'un hélicoptère en Martinique, le ministère de l'intérieur a souhaité y déployer celui de la sécurité civile basé à Besançon (Doubs), le dragon 25.

Seulement, ce dernier joue un rôle primordial dans la sécurité de la région au côté de celui du service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) de Besançon. Si deux hélicoptères couvrent effectivement d'ordinaire la Bourgogne-Franche-Comté, seul le dragon 25 est chargé des missions civiles.

Ainsi, s'il était essentiel de maintenir la permanence des secours en Martinique, cela se fait finalement au détriment de la Bourgogne-Franche-Comté qui se retrouve privée de son seul dispositif en la matière. Cet état de fait met donc en exergue le manque de moyens déployés par le Gouvernement dans ce domaine et pose question quant à la capacité opérationnelle de nos services de sécurité civile.

Par ailleurs, cette décision intervient pendant la période de l'année qui recense le plus d'interventions, ce qui fait craindre, à terme, la suppression définitive de cet appareil essentiel en Bourgogne-Franche-Comté.

C'est pourquoi, au vu des inquiétudes légitimes engendrées par l'absence du dragon 25 en Bourgogne-Franche-Comté, il lui demande de bien vouloir lui préciser ses intentions quant à l'avenir de ce vecteur de secours. Il souhaite également connaître les moyens que ce dernier envisage d'investir dans le segment de la sécurité civile pour ne plus avoir à privilégier une région au détriment d'une autre.



En attente de réponse du Ministère de l'intérieur.