Allez au contenu, Allez à la navigation

Rétablissement à titre facultatif du certificat d'études primaires

15e législature

Question écrite n° 12044 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 22/08/2019 - page 4272

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur le fait que par le passé, les écoliers qui n'entraient pas au lycée, poursuivaient l'école primaire, l'enseignement correspondant étant sanctionné par l'obtention du certificat d'études primaires. Ce diplôme était véritablement représentatif de l'acquisition d'un socle de connaissances et d'un minimum de capacité de raisonnement. De ce fait, c'était une clé pour l'entrée dans la vie professionnelle. Au contraire aujourd'hui beaucoup de diplômes sont complètement dévalués, de nombreux lycéens titulaires du baccalauréat seraient d'ailleurs incapables de réussir le certificat d'études primaires. Il lui demande donc s'il ne pense pas qu'il serait pertinent de rétablir le certificat d'études à titre facultatif mais en veillant à ce que le niveau de cet examen ne soit pas dévalué et reste vraiment représentatif d'un minimum de connaissances ce qui faciliterait parfois l'entrée des jeunes dans la vie professionnelle.



En attente de réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.