Allez au contenu, Allez à la navigation

Accompagnement des proches de malades alcooliques

15e législature

Question écrite n° 12242 de Mme Nicole Bonnefoy (Charente - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 19/09/2019 - page 4737

Mme Nicole Bonnefoy attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l'accompagnement des proches de malades alcooliques.

Pour chaque malade de l'alcool, quatre à cinq proches, le plus souvent dans le noyau familial, sont affectés par la situation et subissent violences, épuisement, surendettement et précarité, échec scolaire. 80 % des violences faites aux femmes et aux enfants sont commises sur fond d'alcool. Ainsi, en France, huit à dix millions de personnes souffrent en silence de l'alcoolisme d'un proche.

Les proches des malades alcooliques sont très souvent isolés, en grande détresse et doivent faire face dans le silence et assumer au quotidien les difficultés engendrées par la maladie de la personne alcoolique alors même que cette dernière est parfois dans le déni de sa propre maladie.
Il s'agit donc d'un fléau de santé publique considérable.

Les pouvoirs publics doivent donc mettre en place un réel accompagnement de l'entourage du malade alcoolique.

Les formes de cet accompagnement peuvent être multiples et variées. L'implication des proches aidants doit être reconnue de santé publique et soutenue. Des efforts d'information semblent nécessaires pour mieux accompagner les proches de malades alcooliques. Une mise à jour des informations concernant toutes les structures (associations nationales d'accueil et d'écoute, mouvements d'entraide de l'entourage) et une transmission à tous les professionnels de santé, justice et éducation serait un premier pas pour sensibiliser les différents interlocuteurs. Des actions de formations et de soutien aux aidants semblent également nécessaires. Une accessibilité rapide aux soins tant physiques que psychologiques ou pathologiques est aussi réclamée par les proches aidants.

Aussi, face à ce problème majeur de santé publique, elle aimerait connaître les mesures que le Gouvernement entend prendre pour répondre aux nécessaires besoins des proches de malades alcooliques.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.