Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation préoccupante du palais de la Porte Dorée

15e législature

Question écrite n° 12277 de Mme Catherine Dumas (Paris - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 19/09/2019 - page 4726

Mme Catherine Dumas interroge M. le ministre de la culture sur la situation préoccupante du palais de la Porte Dorée.

Elle indique que ce monument art déco parisien, situé dans le 12ème arrondissement, abrite notamment le musée national de l'histoire de l'immigration, après avoir successivement hébergé le musée de la France d'outre-mer, un lieu de réserve pour le mobilier national, puis le musée des arts africains et océaniens (MAAO), sans oublier l'aquarium tropical installé au rez-de-chaussée.
Elle rappelle que le palais de la Porte Dorée constituait le « pavillon d'entrée » de la grande exposition coloniale de 1931 et qu'il est considéré comme un des plus beaux exemples d'architecture sous influence art déco dans la capitale.
Elle note qu'un rapport de la Cour des comptes publié en septembre 2019 fait état d'une « déshérence depuis sa construction en 1931 » et que les travaux engagés en 2006 sont jugés par les experts comme « à la fois insuffisants, puisqu'ils laissaient de côté l'aquarium et le socle (rez-de-chaussée et sous-sol) », et « responsables de dysfonctionnements ultérieurs majeurs, car réalisés dans la précipitation ».
Elle souligne que les principaux griefs font état de « chutes de morceaux de béton de la corniche », d'un escalier de secours côté nord du bâtiment « dont la solidité et la pérennité posent question » et, enfin, d'« une insuffisance du renouvellement de l'air et une présence d'humidité dans l'aquarium tropical ».
Elle souhaite savoir si la tutelle du ministère de la culture en partage avec trois autres ministères n'est pas la source principale de l'immobilisme constaté depuis plusieurs années et l'interroge sur les évolutions administratives et sur le plan de travaux de sauvegarde qu'il envisage.



En attente de réponse du Ministère de la culture.