Allez au contenu, Allez à la navigation

Protection du Mont-Blanc

15e législature

Question écrite n° 12317 de M. Cyril Pellevat (Haute-Savoie - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 26/09/2019 - page 4852

M. Cyril Pellevat attire l'attention de M. le Premier ministre sur les dérives et débordements qui ont lieu de plus en plus fréquemment en montagne et particulièrement sur le Mont-Blanc.
La montagne, qui représente 30 % du territoire métropolitain, doit, plus que jamais, être protégée. Le maire de Saint-Gervais a alerté le Président de la République et il souhaite soutenir sa démarche.
Suite aux comportements inadmissibles de certains visiteurs, il est urgent de réfléchir à la meilleure réponse à donner à un tourisme qui dégrade nos massifs montagneux, dont notamment le Mont-Blanc.
Certains individus ont un comportement inapproprié voire dégradant à l'égard de la montagne et ne sont hélas pas sanctionnés. Ils peuvent être à l'origine d'une détérioration de l'environnement, mais aussi de l'image même de notre montagne.
Par ailleurs, ils peuvent parfois faire courir des risques à des sauveteurs, ce qui est totalement inacceptable.
Même si une « brigade blanche » a été mise en place pour contrôler quotidiennement le nombre d'ascensionnistes du Mont-Blanc et surveiller le comportement des touristes près des refuges, cela n'est plus suffisant à l'heure actuelle.
Il souhaite connaître les mesures que le Gouvernement entend prendre pour régler rapidement et pour le long terme ce sujet de protection de notre patrimoine culturel et national.

Transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire



En attente de réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire.