Allez au contenu, Allez à la navigation

Fragilisation du maillage vétérinaire dans les territoires ruraux

15e législature

Question écrite n° 12373 de M. Éric Gold (Puy-de-Dôme - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 26/09/2019 - page 4858

M. Éric Gold appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la situation de la profession de vétérinaire dans les territoires ruraux. Confrontée à des changements de pratique, et notamment à un exercice de plus en plus centré sur les animaux de compagnie, de sport et de loisir, la profession se retrouve sous-représentée en milieu rural, tout particulièrement concernant le suivi des animaux d'élevage. La fragilisation du maillage territorial vétérinaire avait fait l'objet de l'élaboration d'une feuille de route par le ministère de l'agriculture en 2016, certes à saluer mais dont les effets tardent à se faire sentir. Les évolutions que connaît la profession doivent faire l'objet d'une réflexion concertée entre l'État, les collectivités, les organisations professionnelles vétérinaires et agricoles, afin de trouver des solutions adaptées aux besoins des territoires. Cette réflexion est d'autant plus urgente dans un milieu rural déjà fortement impacté par la désertification en matière de médecine humaine et, plus globalement, en matière d'accès aux services publics. Il demande donc quelles sont les intentions du Gouvernement pour endiguer le délitement de la présence des vétérinaires en zone rurale, et particulièrement ceux soignant les animaux d'élevage.



En attente de réponse du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation.