Allez au contenu, Allez à la navigation

Collecte de pneus usagés

15e législature

Question orale n° 0939S de Mme Agnès Canayer (Seine-Maritime - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 10/10/2019 - page 5098

Mme Agnès Canayer attire l'attention de Mme la ministre de la transition écologique et solidaire sur la filière de collecte des pneus usagés.
Traditionnellement, les agriculteurs récupéraient les pneus usagés pour couvrir les silos nécessaires à l'alimentation du bétail. Ils deviennent alors « détenteurs » mais aussi « valorisateurs ».
Or, compte tenu des cessations d'activité, des départs en retraite, de nombreux stocks de pneus dégradés sont abandonnés. Les agriculteurs doivent faire appel à un collecteur agréé et supporter un coût pour la collecte individuelle.
Aussi, la fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) de la Seine-Maritime a mis en place un projet de filière alternative de collecte. L'avantage de cette filière alternative est avant tout environnemental, et permettrait de collecter près de 2 350 tonnes de pneus usagés. Les pneus seraient alors revalorisés pour un montant de 80 € hors taxes par tonne. L'équilibre financier du projet n'est toutefois pas atteint.
Elle souhaite connaître les intentions du Gouvernement pour encourager ces démarches alternatives, soucieuses de rentrer dans une démarche d'économie circulaire.



En attente de réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire.