Allez au contenu, Allez à la navigation

Lycéens sans affectation dans les Hauts-de-Seine

15e législature

Question écrite n° 12647 de M. Pierre Ouzoulias (Hauts-de-Seine - CRCE)

publiée dans le JO Sénat du 17/10/2019 - page 5208

M. Pierre Ouzoulias interroge M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur la situation des lycéens qui, en octobre 2019, n'ont toujours pas reçu leur affectation, plus d'un mois après la rentrée scolaire. Il s'agit principalement de lycéens qui ont échoué au baccalauréat et qui souhaitent de nouveau suivre le cycle de la classe de terminale pour se donner une nouvelle chance de réussir cet examen. Il regrette vivement que, pour certains d'eux, les seules propositions qui leur ont été faites concernent des établissements qui ne relèvent pas de l'éducation nationale et pour lesquels la scolarité est payante. Le préambule de la Constitution dispose que « l'organisation de l'enseignement public gratuit et laïc à tous les degrés est un devoir de l'État ». Des discussions avec le service départemental de l'éducation nationale des Hauts-de-Seine, il ressortirait que plusieurs lycées publics de la boucle nord et du sud du département ne seraient plus en mesure d'accueillir de nouveaux élèves.
Il lui demande quelles mesures d'urgence il décide de mettre en œuvre pour que l'État satisfasse ses obligations de service public auprès des lycéens des Hauts-de-Seine toujours sans affectation.



En attente de réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.