Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation préoccupante des bouquinistes à Paris

15e législature

Question écrite n° 12671 de Mme Catherine Dumas (Paris - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 17/10/2019 - page 5204

Mme Catherine Dumas attire l'attention de M. le ministre de la culture sur la situation préoccupante des bouquinistes à Paris.

Elle rappelle que depuis plusieurs siècles, les bouquinistes participent au charme de la capitale française et font le bonheur de nombreux touristes. Ce métier implanté dans la capitale depuis le XVIe siècle est devenu un véritable symbole culturel de la ville de Paris. Aujourd'hui, on ne recense qu'un peu plus de 200 bouquinistes, exploitant près de 1 000 boîtes pour un total d'environ 300 000 objets présentés (livres, affiches, dessins, ...).
Elle note que plusieurs éléments récents mettent en péril la perpétuation de leur activité. D'une part l'accessibilité et la rapidité de la vente sur internet influencent les clients à ne plus se déplacer, y compris dans la vente d'occasion. D'autre part, les bouquinistes sont victimes de la décision prise par la ville de Paris concernant les aménagements et la piétonisation des voies sur berges en quais bas alors qu'ils se situent eux-mêmes en quais hauts. Beaucoup de piétons ne passent donc plus devant leurs échoppes.
Elle souhaite donc savoir s'il envisage un plan de sauvegarde qui permettrait aux bouquinistes parisiens de ne pas disparaitre, à moyen ou long terme.



En attente de réponse du Ministère de la culture.