Allez au contenu, Allez à la navigation

Critères d'attribution de la prestation de compensation du handicap

15e législature

Question écrite n° 12883 de M. Bruno Gilles (Bouches-du-Rhône - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 31/10/2019 - page 5486

M. Bruno Gilles attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les conditions d'attribution de la prestation de compensation du handicap. La prestation de compensation du handicap (PCH) est destinée à couvrir les surcoûts de toute nature liés au handicap dans la vie quotidienne et s'adresse aux personnes dont le handicap répond à un certain nombre de critères. Il n'est pas fait référence au taux d'incapacité permanente, mais à une difficulté absolue pour la réalisation d'une activité ou à une difficulté grave pour la réalisation d'au moins deux activités.
Les conditions d'attribution souffrent de restrictions qui ne sont pas toujours comprises, notamment celle de l'âge. Le handicap résultant d'une maladie ou d'un accident doit être survenu avant l'âge de 60 ans et il faut faire sa demande de prestation avant l'âge de 75 ans. Si des assouplissements sont au cœur de travaux législatifs d'initiative parlementaire visant à supprimer la limite maximum d'âge pour établir la demande, il n'en reste pas moins que toute maladie occasionnant un handicap doit s'être déclarée avant 60 ans pour justifier l'octroi de la PCH. Tout handicap survenu après 60 ans ne donne plus accès à la PCH.
Or si la PCH n'a pas vocation à compenser les effets de l'âge, la longévité accrue de la vie légitimerait de différer la condition d'âge auquel le handicap est survenu afin de compenser les dépenses en matériels couteux et mal pris en charge par la sécurité sociale.
Dans un contexte de promotion croissante d'une « société inclusive », la PCH est un outil pertinent pour permettre la meilleure intégration possible des personnes handicapées.
En conséquence il lui demande comment elle envisage de prendre en compte le cas de personnes devenues handicapées après 60 ans et qui se trouvent dans un vide d'aides du simple fait de leur âge et d'une application trop restrictive des critères d'attribution de la PCH.

Transmise au Secrétariat d'État auprès du Premier ministre, chargé des personnes handicapées



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès du Premier ministre, chargé des personnes handicapées.