Allez au contenu, Allez à la navigation

Crise à l'hôpital des enfants du centre hospitalier universitaire de Toulouse

15e législature

Question orale n° 1012S de Mme Brigitte Micouleau (Haute-Garonne - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 21/11/2019 - page 5763

Mme Brigitte Micouleau attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation dramatique de l'hôpital des enfants du centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse.
Au début du mois de novembre 2019, les deux chefs de pôle ont présenté leur démission, suivis le mardi 12 novembre 2019 par l'ensemble des médecins, chefs d'équipe de l'hôpital.
Ils ont tous démissionné de leur fonction de responsable, touchant uniquement à leur fonction administrative et poursuivent -bien sûr- leurs soins prodigués aux enfants.
Ils dénoncent depuis plusieurs années le cruel manque de moyens, particulièrement dans une métropole comme Toulouse, dont la population connaît une croissance extrêmement rapide, et dont la population pédiatrique augmente en proportion, générant automatiquement plus de passages à l'hôpital et plus d'urgences pédiatriques. Ils n'ont plus la possibilité d'assurer un service public de santé de qualité. Ils lancent un cri de détresse : « Nous n'avons plus les moyens de soigner nos petits patients ! ».
Devant une telle situation d'urgence, elle lui demande quelles actions efficaces peuvent être entreprises immédiatement et quelles solutions le ministère des solidarités et de la santé peut apporter pour pallier notamment les fermetures de lits et l'insuffisance de la formation des infirmières de remplacement non habituées aux soins à prodiguer aux enfants, ainsi que pour rétablir un plan hivernal, non restreint.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.