Allez au contenu, Allez à la navigation

Recentrage des missions des services d'incendie et de secours

15e législature

Question écrite n° 12959 de M. Éric Gold (Puy-de-Dôme - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 07/11/2019 - page 5592

M. Éric Gold attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur la mobilisation exponentielle des sapeurs-pompiers pour des missions ne relevant pas de leurs compétences. En effet, aujourd'hui près de 84 % de l'activité des services d'incendie et de secours (SDIS) concerne le secours d'urgence aux personnes. Dans les zones rurales notamment, particulièrement touchées par la désertification médicale, les sapeurs-pompiers sont fréquemment appelés à se substituer aux ambulanciers. Cette situation fait non seulement peser un risque de désorganisation à court terme des services d'incendie et de secours, mais il met également en tension les budgets des SDIS, et donc des collectivités qui en assument le financement, soit les départements et le bloc communal. Or, ces collectivités doivent être vigilantes sur les dépenses de l'ensemble des politiques publiques dont elles ont la charge, tout en garantissant un niveau de service à la hauteur des enjeux. Il lui demande donc quelles solutions pourraient être envisagées pour permettre aux sapeurs-pompiers de se recentrer sur leurs missions originelles et de retrouver une meilleure maîtrise de l'emploi de leurs moyens, ce qui constituerait en outre un signal fort envoyé à une profession, tous statuts confondus, qui a besoin de retrouver le sens premier de son engagement.



En attente de réponse du Ministère de l'intérieur.