Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des sapeurs-pompiers

15e législature

Question écrite n° 13344 de M. Pascal Allizard (Calvados - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 05/12/2019 - page 5987

M. Pascal Allizard attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur à propos de la situation des sapeurs-pompiers.

La profession traverse en effet une crise sans précédent dans toute la France.

Il s'agit, d'une part, des incivilités, voire des violences, dont sont victimes les pompiers au quotidien qui mettent en danger le bon déroulement des interventions et la sécurité des personnels et des victimes.

D'autre part, l'augmentation des sollicitations opérationnelles, dont certaines non urgentes, et le manque de moyens placent les effectifs et le budget des services départementaux d'incendie et de secours sous tension, comme c'est le cas dans le Calvados. De plus, les pompiers se retrouvent souvent en première ligne face à la crise sociale et celle du système de santé.

Pour une plus grande efficacité et une meilleure orientation des appels, ils souhaitent la mise en place d'un numéro unique commun à tous les services d'urgence, le 112. Le département du Calvados s'est officiellement déclaré prêt à tester ce numéro unique.

Enfin, la menace d'une application aux sapeurs-pompiers volontaires de la 2003/88/CE du Parlement européen et du Conseil du 4 novembre 2003 concernant certains aspects de l'aménagement du temps de travail inquiète la communauté des pompiers.

Par conséquent, il souhaite savoir comment le Gouvernement entend répondre aux attentes légitimes des sapeurs-pompiers, en concertation avec les organisations professionnelles et en lien avec les collectivités territoriales.



En attente de réponse du Ministère de l'intérieur.