Allez au contenu, Allez à la navigation

Crise des vocations enseignantes

15e législature

Question écrite n° 13358 de M. Jean-Noël Guérini (Bouches-du-Rhône - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 05/12/2019 - page 5984

M. Jean-Noël Guérini appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur la forte baisse du nombre de candidats inscrits aux concours 2020 de recrutement dans les collèges et les lycées.
Les inscriptions à la session 2020 des concours de recrutement du second degré se sont terminées le 11 octobre 2019, avec 128 217 candidats. Ce sont des chiffres bruts, puisque certains candidats ne se présenteront pas aux épreuves. Or la comparaison de ces chiffres bruts aux chiffres nets des années précédentes traduit une impressionnante chute des inscriptions. Pour l'ensemble des certificats d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (CAPES) externes, la baisse est ainsi de 7,8 % entre 2020 et 2019, et de 15 % depuis 2016 ; 16,6 % et 19,7 % pour l'ensemble des certificats d'aptitude au professorat de l'enseignement technique (CAPET) externes. Le nombre d'inscrits à l'agrégation externe baisse de 5,3 % entre 2020 et 2019, et de 22,3 % entre 2020 et 2016.
En mathématiques, notamment, l'évolution est très inquiétante. Déjà, la session 2019 n'avait pas permis de pourvoir 228 des 1200 postes au CAPES externe ; pour 2020, il n'y a que 3 756 inscrits bruts pour 2020, contre 4 519 inscrits nets en 2019 (-16,9%) et 5365 en 2016 (-42,3%). Et le nombre d'inscrits à l'agrégation externe baisse de 4 % par rapport à 2019, et de 24,7 % par rapport à 2016.
Alors que les effectifs d'élèves sont prévus en hausse dans les collèges et lycées, il lui demande ce qu'il compte mettre en œuvre pour enrayer cette préoccupante crise des vocations enseignantes.



En attente de réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.