Allez au contenu, Allez à la navigation

Volontariat international d'enseignement en français

15e législature

Question écrite n° 13380 de Mme Joëlle Garriaud-Maylam (Français établis hors de France - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 05/12/2019 - page 5986

Mme Joëlle Garriaud-Maylam interroge M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères quant à l'état d'avancement de la mise en place d'un dispositif de volontariat international d'enseignement en français.

Elle rappelle que lors de la séance de questions d'actualité du 20 mars 2018 il lui avait été annoncé que son idée de développement d'un tel dispositif, matérialisée par le dépôt de sa proposition de loi n° 718 (Sénat, 2016-2017), avait été « reprise par le président de la République » et annoncée quelques instants plus tôt lors de sa conférence du même jour à l'institut de France sur sa stratégie pour le développement de la langue française et le plurilinguisme.

Elle s'interroge sur l'avancement de la mise en œuvre de ce projet, alors que le projet de loi n° 139 (Sénat, 2019-2020), adopté par l'Assemblée nationale, de finances pour 2020 ne semble pas prévoir de budget dédié, malgré l'annonce d' « une politique active de soutien à la langue française dans les systèmes éducatifs locaux ». L'accélération de la labellisation de filières « LabelFrancEducation » ne peut être assimilée à un effort volontariste de déploiement d'enseignants en français et d'assistants d'enseignement du français supplémentaires.

Alors que le projet de loi de finances pour 2020 précise que le ministère de l'Europe et des affaires étrangères a travaillé, en 2019, en collaboration avec le ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse à l'élaboration d'un plan de développement de l'enseignement français à l'étranger qui sera mis en œuvre dès 2020, elle souhaiterait savoir quelle place sera réservée aux volontaires internationaux d'enseignement en français au sein de ce dispositif.



En attente de réponse du Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.