Allez au contenu, Allez à la navigation

Poursuite des recherches sur les cancers pédiatriques dans le secteur de Sainte-Pazanne en Loire-Atlantique

15e législature

Question écrite n° 13443 de Mme Michelle Meunier (Loire-Atlantique - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 12/12/2019 - page 6119

Mme Michelle Meunier demande à Mme la ministre des solidarités et de la santé la poursuite des recherches au sujet des cas de cancers pédiatriques inexpliqués dans le secteur de Sainte-Pazanne.
Elle lui rappelle qu'en avril 2017, un signalement à l'agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire a alerté sur l'apparition de six cancers pédiatriques sur la période 2015-2017 dans le secteur de Sainte-Pazanne. L'enquête menée par l'ARS et Santé publique France a conclu à l'existence d'un cluster. En février 2019, un nouveau signalement a mis en évidence trois cancers pédiatriques supplémentaires sur la période 2017-2019. L'ARS et Santé publique France ont donc relancé les investigations, fondées sur des prélèvements de terrain et une seconde étape de l'enquête épidémiologique et sociologique. Santé publique France a rendu ses conclusions à l'automne 2019. Ces travaux concluent à l'existence d'un regroupement de cas sans cause commune identifiée et il a été décidé de ne pas poursuivre les investigations.
Les élus locaux s'inquiètent de la fin de ces recherches et souhaitent la mise en place de véritables analyses environnementales. La recherche de possibles effets « cocktail » doit être conduite et elle doit relever des organismes publics de recherche. La population et les décideurs attendent ces éclaircissements et comptent sur l'action de l'État pour lever leurs inquiétudes.
Elle lui demande donc de tout mettre en œuvre pour pouvoir poursuivre des recherches au sujet de l'effet cocktail sur ces cas de cancers pédiatriques.

Transmise au Ministère des solidarités et de la santé



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.