Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir industriel et souveraineté de l'entreprise Latécoère

15e législature

Question écrite n° 13474 de Mme Brigitte Micouleau (Haute-Garonne - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 12/12/2019 - page 6110

Mme Brigitte Micouleau attire l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur les conséquences de la très récente offre publique d'achat (OPA) du fonds d'investissement américain « Searchlight Capital Partners » sur le groupe Latécoère, fleuron de l'industrie française implanté historiquement à Toulouse.

Spécialiste en aérostructures et systèmes d'interconnexion, mais surtout en équipements aéronautiques stratégiques, et leader sur la technologie de « Lifi » (internet par la lumière), les technologies sensibles de l'entreprise Latécoère - au travers de ses centres d'excellence - sont menacées. Le risque d'une perte de souveraineté sur nos technologies les plus innovantes est une réalité.

Le 21 novembre 2019, le conseil de Toulouse métropole avait ainsi demandé au Gouvernement, à l'occasion d'un vœu unanimement voté, d'étudier la possibilité pour BPI France d'acquérir 10 % du capital de Latécoère et une méthodologie permettant d'écarter tout risque industriel lié à cette OPA.

Cette prise de contrôle d'un groupe industriel aux technologies novatrices et de pointe souligne, une fois de plus, l'absence de doctrine de la France sur sa souveraineté économique, sur sa sécurité et l'absence de réflexion stratégique.

L'avenir de Latécoère constitue un enjeu aussi bien industriel qu'en termes d'emplois. La préservation de notre industrie nécessite une approche souveraine.

Elle lui demande donc quelles dispositions peuvent encore être envisagées pour permettre à BPI France d'acquérir 10 % du capital de Latécoère et comment le Gouvernement pourra assurer un droit de regard sur l'avenir industriel de Latécoère et celui de ses salariés.



En attente de réponse du Ministère de l'économie et des finances.