Allez au contenu, Allez à la navigation

Coronavirus

15e législature

Question écrite n° 14471 de M. Hugues Saury (Loiret - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 27/02/2020 - page 960

M. Hugues Saury attire l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur les effets induits du coronavirus (Covid-19). L'épidémie de coronavirus qui sévit depuis plusieurs semaines et qui a déjà fait près de 1 800 morts, a provoqué la fermeture préventive de plusieurs usines en Chine. Or 80 % des principes actifs pharmaceutiques – molécules chimiques essentielles dans la fabrication de médicaments tels que les antibiotiques ou anticancéreux - utilisés en Europe, sont fabriqués en grande partie en Asie. Même si le risque de rupture d'approvisionnement n'est pas à l'ordre du jour, la preuve est faite une nouvelle fois que, du fait de la multiplicité des maillons de la chaîne de production, et de la délocalisation, il suffit d'une catastrophe naturelle ou sanitaire, d'un événement géopolitique ou d'un accident industriel, pour entraîner des pénuries de médicaments et faire peser une grave menace sur la santé publique en France. La maîtrise de la fabrication des matières premières à usage pharmaceutique est devenue un enjeu stratégique national et européen. Dans ce contexte, il faut créer les conditions d'une relocalisation en Europe de la synthèse des substances actives pour atteindre une indépendance au niveau européen, en particulier pour les « médicaments indispensables », tels que les antibiotiques, les anticancéreux... Il est vital de garantir l'indépendance de notre politique de santé tout en favorisant le maintien et la relocalisation des capacités de production en France afin de mieux garantir la disponibilité des médicaments pour les patients. Par conséquent il lui demande quelles propositions le Gouvernement entend apporter afin de remédier à cette situation.

Transmise au Ministère des solidarités et de la santé



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.