Allez au contenu, Allez à la navigation

Sous-utilisation des cliniques et hôpitaux privés dans la gestion de la crise sanitaire

15e législature

Question écrite n° 15125 de M. Alain Fouché (Vienne - Les Indépendants)

publiée dans le JO Sénat du 09/04/2020 - page 1670

M. Alain Fouché attire l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la sous-utilisation des cliniques et hôpitaux privés dans la gestion de la crise sanitaire.

Ces établissements ont déprogrammé plus de 100 000 opérations non urgentes et augmenté leurs capacités en lits afin de pouvoir accueillir des patients atteints du Covid-19. Ils ont également libéré 4 000 places en réanimation et soins critiques.

Or, même dans les régions très exposées, alors que les hôpitaux publics y sont aujourd'hui saturés, ils sont encore, pour l'heure, loin d'être utilisés à leur pleine capacité.

Il semblerait en effet que les agences régionales de santé préfèrent déplacer les patients vers des hôpitaux publics d'autres départements plutôt que de faire appel aux cliniques et hôpitaux privés.

Dans le Grand Est, par exemple, plusieurs patients atteints du Covid-19 ont été évacués vers Marseille et Bordeaux, puis vers l'Allemagne et vers la Suisse à la fin du mois de mars, alors que 70 places de réanimation libérées dans des cliniques n'étaient pas utilisées.

Cette situation est incompréhensible.

Aussi, il souhaiterait savoir si le Gouvernement compte véritablement associer le secteur privé à la gestion de la crise et en particulier si des instructions ont été données aux agences régionales de santé afin que de telles situation ne puissent plus se reproduire.

Transmise au Ministère des solidarités et de la santé



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.