Allez au contenu, Allez à la navigation

Coup de poignard contre le statut de l'allemand comme langue régionale en Alsace et en Moselle et contre le rayonnement de la francophonie

15e législature

Question écrite n° 15305 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 16/04/2020 - page 1765

M. Jean Louis Masson attire l'attention de Mme la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation sur le fait que deux textes réglementaires publiés au Journal officiel concernent certaines licences et des diplômes professionnels de l'enseignement supérieur. Ils visent à imposer l'obligation de passer une certification en anglais pour la délivrance des licences, des brevets de technicien supérieur (BTS) et des diplômes universitaires de technologie (DUT). Cette mesure est extrêmement préjudiciable à l'enseignement de l'allemand comme langue régionale en Alsace et en Moselle et cela au mépris des engagements internationaux entre la France et l'Allemagne. Il s'agit d'une atteinte grave aux efforts réalisés localement pour le bilinguisme, notamment avec la création des sections ABIBAC délivrant simultanément des diplômes français et allemand. Plus généralement, il s'agit d'une reconnaissance implicite de la domination de l'anglais au détriment du rayonnement de la francophonie dans le monde. Si la France ne fait pas des efforts pour promouvoir le pluralisme linguistique, il lui demande comment elle pourra ensuite résister face à l'hégémonie mondiale de l'anglais.

Transmise au Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation



En attente de réponse du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.