Allez au contenu, Allez à la navigation

Prise en charge des personnes souffrant de lipœdème

15e législature

Question écrite n° 15396 de M. Michel Dagbert (Pas-de-Calais - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 16/04/2020 - page 1783

M. Michel Dagbert attire l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur les difficultés rencontrées par les personnes souffrant de lipœdème.

Cette pathologie, qui touche environ une femme sur dix, se caractérise par l'accumulation progressive de tissu adipeux sous-cutané sur les membres inférieurs du corps, des chevilles aux hanches, et parfois sur les bras.

Reconnue comme maladie chronique par l'organisation mondiale de la santé (OMS), causant une pression douloureuse et un œdème, elle provoque des sensations de lourdeur, des ecchymoses ou encore des difficultés pour se déplacer mais aussi des problèmes d'ordre psychologique et notamment un manque de confiance en soi.

Cette maladie est aujourd'hui peu fréquemment diagnostiquée, ou de façon incomplète, et nombre de patientes se voient orientées vers un régime alimentaire spécifique en raison de leur prise de poids, bien que le trouble ne soit pas d'ordre alimentaire.

Les différents traitements proposés sont des drainages manuels, des contentions ou une intervention chirurgicale.

Mais l'absence de reconnaissance de cette maladie entraîne une absence de prise en charge de la totalité des frais liés à la lutte contre les symptômes, souvent exorbitants.

Aussi, il demande de bien vouloir lui indiquer les mesures que le Gouvernement entend prendre pour améliorer la prise en charge des personnes souffrant de lipœdème.

Transmise au Ministère des solidarités et de la santé



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.