Allez au contenu, Allez à la navigation

Dispositif de garde des enfants en cas de fermeture de classe ou d'école

15e législature

Question écrite n° 17701 de M. Hugues Saury (Loiret - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 03/09/2020 - page 3848

M. Hugues Saury attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur l'inquiétude des parents en cas de fermeture de classe ou d'établissement pour cause de contamination au Covid-19. Mardi 1er septembre, plus de 12 millions d'élèves ont repris le chemin de l'école. Placée sous le signe du Covid-19, cette rentrée scolaire 2020 soulève toutefois quelques inquiétudes. En particulier, de nombreux parents s'interrogent sur les moyens mis à leur disposition en cas de fermeture de classe ou d'établissement pour cause de contaminations au Covid-19. Au moment où la relance économique post-crise Covid est une préoccupation majeure il est indispensable que les parents puissent bénéficier de solutions alternatives en cas de classe ou d'école fermée. Par conséquent il lui demande quelles mesures le Gouvernement entend mettre en place afin de venir en aide aux familles dont les enfants ne pourront aller à l'école.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports

publiée dans le JO Sénat du 14/01/2021 - page 243

Le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports accorde une attention particulière à la qualité du lien avec les parents. Le scénario de référence pour la rentrée scolaire 2020-2021 s'inscrit dans le cadre sanitaire défini par l'Agence nationale de santé. L'objectif prioritaire est l'accès à l'école pour tous. Un plan de continuité pédagogique a été conçu et communiqué à l'ensemble des acteurs éducatifs sur Eduscol. Une attention particulière est portée à la qualité du lien et du dialogue avec les familles, autant sur le pan de l'explicitation des activités pédagogiques que sur celui de l'accès aux équipements et aux outils nécessaires pour les effectuer. Pour pallier les situations de familles ne possédant pas d'outils numériques, les académies ont été incitées à constituer un pool d'équipements informatiques mobiles configuré pour être déployé rapidement sur un territoire donné. En fonction des situations, la mobilisation des fonds sociaux pourra être envisagée pour accompagner les familles les plus en difficulté. Dans les situations où l'enseignement à distance au domicile est partiellement ou totalement impossible via les canaux numériques, les élèves concernés pourraient être accueillis en présentiel dans leur école ou établissement, lorsque cela s'avèrerait possible. Si aucune solution ne peut être trouvée au sein de l'établissement, il est suggéré, sur initiative locale, de rechercher d'autres lieux équipés d'ordinateurs qui pourraient être disponibles à certains moments de la journée. Des salles en « libre-service » pourraient ainsi être mises à disposition, sous la responsabilité d'un adulte, et après inscription ou signalement préalable des élèves. La transmission de devoirs par courrier peut également constituer une solution. Dans le cadre du plan de continuité pédagogique pour la rentrée scolaire, le MENJS a opté pour le maintien « dormant » des plates-formes d'envois et de numérisation des devoirs développées avec Docaposte jusqu'au 31 décembre 2020. Dans tous les cas de figure, un dialogue constructif et continu est établi avec chaque famille afin de garantir, pour tous les élèves, un accès au savoir et à une instruction de qualité.