Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation catastrophique des guides-conférenciers du fait de la crise sanitaire

15e législature

Question écrite n° 19211 de Mme Françoise Dumont (Var - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 26/11/2020 - page 5540

Mme Françoise Dumont attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance sur la situation catastrophique à laquelle est confrontée la profession de guide-conférencier, du fait de la crise sanitaire.

Dans le Var, sur les 30 membres de l'association des guides-conférenciers AGIVAR, seuls 4 sont encore en activité.
Les autres sont sans emploi malgré leurs recherches ou en reconversion professionnelle.
Si la crise dure, bientôt il n'y aura plus de guide-conférencier dans tout le département.

Cette situation résulte des différents statuts des guides (parfois autoentrepreneurs, parfois salariés, parfois à temps plein, parfois à temps partiel en complément d'autres emplois, etc.) qui aboutissent, dans la situation sanitaire actuelle, à une multitude de prises en charges, plus ou moins importantes de ces personnes.

Les offices du tourisme tentent de continuer à stimuler le tourisme local, mais sans demande, l'offre s'effondre. D'autant plus que les croisières faisaient vivre de nombreux professionnels sur la côte de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA).

Elle lui demande en conséquence de bien vouloir lui préciser les mesures que le Gouvernement entend mettre en place pour soutenir la profession de guide-conférencier, en cette période particulièrement dramatique pour les métiers du tourisme, tant en les aidant financièrement (tous, sans distinction de statut) à passer le cap, qu'en préparant l'après-crise sanitaire en mettant en place tous les outils nécessaires pour permettre que cette profession, essentielle pour l'économie touristique, puisse se relever et de nouveau prospérer.



En attente de réponse du Ministère de l'économie, des finances et de la relance.