Allez au contenu, Allez à la navigation

Création de places d'accueil du jeune enfant

15e législature

Question écrite n° 20457 de Mme Christine Lavarde (Hauts-de-Seine - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 04/02/2021 - page 660

Mme Christine Lavarde attire l'attention de M. le secrétaire d'État auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargé de l'enfance et des familles, sur le manque de places d'accueil du jeune enfant. Les naissances ont baissé de 1,8 % en 2020. C'est la sixième année consécutive de baisse du taux de natalité. En 2018, dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté, la création de 30 000 places de crèches a été annoncée. Le parcours des « 1 000 premiers jours » doit donner lieu à un nouveau service public de la petite enfance. Lors de son audition au Sénat le 28 octobre 2020, le directeur général de la caisse nationale des allocations familiales a alerté sur « l'atonie » du secteur de l'accueil du jeune enfant : 1 700 créations nettes de places d'accueil du jeune enfant en 2019, 2560 en 2020.
Elle lui demande quelles mesures vont être prises pour créer les milliers de places annoncées en 2018 et attendues par les familles. Elle s'interroge particulièrement sur les dispositifs de soutien aux collectivités locales pour qui le reste à charge, plus du tiers du coût d'une place, reste trop lourd, le coût de fonctionnement moyen d'une place en établissement d'accueil du jeune enfant (EAJE) s'élevant à 15 000 euros selon l'institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargé de l'enfance et des familles.