Allez au contenu, Allez à la navigation

Mensualité complémentaire des bourses d'enseignement supérieur sur critères sociaux et Covid-19

15e législature

Question écrite n° 20517 de M. Philippe Paul (Finistère - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 04/02/2021 - page 663

M. Philippe Paul souhaite interroger Mme la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation sur l'exclusion des étudiants inscrits en master de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF) du bénéfice de la mensualité supplémentaire au titre du mois de juillet 2020 versée aux allocataires de bourses d'enseignement supérieur sur critères sociaux. En effet, la direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle considère que seuls les étudiants dont les examens terminaux et le concours d'accès à la fonction publique ont été reportés au-delà du 30 juin en raison des conséquences de la pandémie de covid-19 peuvent percevoir cette mensualité. Or, cette condition cumulative ne figure pas dans l'arrêté du 23 juin 2020 modifiant l'arrêté du 15 juillet 2019 portant sur les taux des bourses d'enseignement supérieur du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation pour l'année universitaire 2019-2020. Au contraire, pour pouvoir prétendre à la mensualité complémentaire, l'arrêté fait clairement état d'un report soit des examens terminaux, soit des concours sans distinctions expressément mentionnées pour ces derniers. Aussi lui demande-t-il de veiller au strict respect des dispositions de l'arrêté afin de ne pas priver les étudiants inscrits en master de l'enseignement, de l'éducation et de la formation de cette mensualité complémentaire, aide qui ne peut que leur être utile dans le contexte de précarité que connaissent de nombreux étudiants du fait de la crise sanitaire.



Réponse du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

publiée dans le JO Sénat du 22/07/2021 - page 4589

Conformément à la circulaire du 19 juin 2020 relative aux modalités d'attribution des bourses d'enseignement supérieur sur critères sociaux, des aides au mérite et des aides à la mobilité internationale pour l'année 2019-2020 (additif), le versement d'une mensualité complémentaire de la bourse d'enseignement supérieur sur critères sociaux de l'année 2019-2020 au titre du mois de juillet 2020 est octroyé aux étudiants boursiers au titre de l'année universitaire 2019-2020 dont les concours ou les examens terminaux, à l'exception de ceux portant sur la validation d'une unité d'enseignement de professionnalisation (ou équivalent), ont fait l'objet d'un report au-delà du 30 juin 2020 à la suite de l'épidémie de la Covid-19. Ces dispositions visent à aider les étudiants boursiers qui, du fait du report au-delà du 30 juin 2020 de leurs examens terminaux ou de leurs concours à la suite de l'épidémie de la Covid-19, ont pu être confrontés à des difficultés matérielles pour poursuivre leurs études, notamment s'ils ne pouvaient exercer un emploi étudiant pendant l'été. Les examens terminaux correspondent notamment à des examens écrits ou oraux, à la remise d'un rapport ou d'un mémoire, à un travail pratique (par exemple en arts plastiques ou en biologie), à l'élaboration d'un projet faisant l'objet d'un rapport ou d'une soutenance (par exemple en ingénierie), à une épreuve pratique (par exemple en sport). Conformément à la circulaire précitée, les étudiants boursiers dont seule la validation d'une unité d'enseignement de professionnalisation (ou équivalent), par exemple une soutenance de stage, a été reportée au-delà du 30 juin 2020, ne sont pas éligibles à une mensualité de juillet de la bourse sur critères sociaux. En effet, dans cette situation, la plus grande partie du travail a été effectuée avant la soutenance, cette dernière ayant en outre pu être réalisée à distance comme suite aux mesures prises à cet effet dans le cadre de la crise sanitaire. Par ailleurs, les concours visés par les dispositions de ladite circulaire sont ceux permettant d'accéder à une formation d'enseignement supérieur dans le cadre d'une poursuite d'études, et non les concours d'accès à la fonction publique, qui ne relèvent pas de la compétence du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche, et de l'innovation. Dans ce cadre, les étudiants boursiers inscrits en vue de la préparation d'un master MEEF ont pu bénéficier de la mensualité complémentaire de juillet si leurs examens terminaux en vue de leur diplomation ont été reportés au-delà du 30 juin 2020 en raison de la crise sanitaire. En revanche, si seul leur concours d'accès à la fonction publique a été reporté, ils ne peuvent bénéficier de cette mensualité. Dès lors, les étudiants de master MEEF dont les dates de concours de Capes ou d'agrégation ont été reportées, mais pas celles de leurs examens terminaux, ne sont pas éligibles au dispositif. Il n'y a ainsi pas eu de rupture d'égalité dans l'attribution des bourses sur critères sociaux en juillet 2020. Le dispositif d'aides sociales mis en place par le ministère chargé de l'enseignement supérieur est destiné à favoriser l'accès à l'enseignement supérieur, à améliorer les conditions d'études et à contribuer à la réussite des étudiants.