Allez au contenu, Allez à la navigation

Propositions de carte scolaire donnant tous les moyens aux zones rurales

15e législature

Question écrite n° 20720 de M. Gérard Lahellec (Côtes-d'Armor - CRCE)

publiée dans le JO Sénat du 11/02/2021 - page 874

M. Gérard Lahellec attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur la situation des structures scolaires de la ville de Callac en Côtes-d'Armor.

Avec des indicateurs socio-économiques inférieurs aux moyennes départementales et académiques, le collège perdrait une classe de 4ème. 33 élèves seraient regroupés dans une seule et même classe, avec des besoins particuliers pour des élèves allophones, nouvellement arrivés, des élèves connaissant des difficultés d'apprentissage, ayant besoin d'être accompagnés.

À ceci s'ajoute la proposition de suppression de deux postes de titulaires en sciences de la vie et de la terre et mathématiques, malgré des besoins essentiels de l'enseignement scientifique dans la scolarité. Ces décisions dégraderaient considérablement l'enseignement, le suivi et l'accompagnement individualisé des élèves, pour la réussite de tous.

À l'école, face à l'augmentation des effectifs, l'inclusion scolaire croissante, l'accompagnement d'élèves allophones, l'ouverture d'une unité localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) est demandée pour garantir le suivi des élèves en difficultés d'apprentissage. 40 élèves en difficultés sont tout particulièrement suivis, notamment par le réseau d'aide spécialisée (RASED) dont les horaires se réduisent. Sans ce dispositif d'accompagnement, l'hétérogénéité et l'effectif des classes seraient accrus. Cela pénaliserait les élèves qui ont le plus besoin d'une présence soutenue et conduirait à la nécessité d'une ouverture d'une classe en primaire.

De plus, de fortes fragilités sociales et économiques rendent indispensable le rôle de la direction de l'école, nécessitant de manière urgente une décharge supplémentaire.
Ce projet met en cause les conditions de la réussite scolaire et de l'épanouissement éducatif dans notre monde rural.

La carte scolaire pour la rentrée 2021 doit donner à ces établissements les moyens de mener leurs missions à bien dans les meilleures conditions possibles.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse



La question est caduque