Allez au contenu, Allez à la navigation

Prolifération des poulpes

15e législature

Question écrite n° 24894 de M. Jean-Noël Guérini (Bouches-du-Rhône - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 14/10/2021 - page 5870

M. Jean-Noël Guérini appelle l'attention de Mme la ministre de la mer sur les nombreux poulpes qui envahissent les côtes bretonnes depuis le début de l'été 2021.
Les poulpes sont en effet en pleine expansion. Quand on en pêchait une tonne pour toute l'année 2020, on en compte déjà plus de 20 tonnes début septembre 2021. Or le poulpe se nourrit de crustacés et de coquillages, ce qui a un impact certain sur la récolte de crabes, de coquilles Saint-Jacques, de langoustes ou de homards. Si le poulpe se vend surtout à l'exportation, en Italie, Espagne ou Portugal, il séduit peu les Bretons et son prix diffère grandement de celui du homard. Il constitue donc une menace pour les pêcheurs.
Déjà, en mai 2016, une étude publiée dans la revue Current Biology concluait que le réchauffement climatique et l'acidification progressive des océans de la planète semblaient profiter aux céphalopodes comme les poulpes, les seiches et les calamars dont les populations se multipliaient ces dernières décennies.
En conséquence, il lui demande comment mieux comprendre et réguler cette prolifération anormale.



En attente de réponse du Ministère de la mer.