Allez au contenu, Allez à la navigation

Rapport de la Cour des comptes sur les missions des inspecteurs territoriaux de l'éducation nationale

15e législature

Question écrite n° 28402 de M. Pierre Charon (Paris - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 30/06/2022 - page 3040

M. Pierre Charon attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse concernant le rapport de la Cour des comptes sur les missions des inspecteurs territoriaux de l'éducation nationale.
Au sein de l'éducation nationale, les inspections territoriales des premier et second degrés assurent l'encadrement pédagogique en académies. 3 650 inspecteurs, recrutés majoritairement au sein d'un vivier d'enseignants chevronnés, assurent des missions très diverses : évaluation des enseignants, participation à l'organisation des examens et concours, promotion des grandes réformes, contrôle de l'instruction à domicile, pilotage administratif et pédagogique des écoles en lien avec les directeurs d'école et les municipalités.
Or, l'enquête de la Cour montre que l'activité des inspecteurs est de plus en plus morcelée.
Selon les magistrats « cet éparpillement s'effectue au détriment de leur mission première, qui reste le suivi des enseignants et l'appui pédagogique. »
« Spécificité française, notre système éducatif privilégie par ailleurs l'évaluation individuelle des enseignants, au détriment de l'accompagnement pédagogique des équipes enseignantes. »
La Cour estime également que la gestion des moyens et des personnels reste trop éloignée des besoins des académies.
Ainsi il lui demande ses intentions pour recentrer le travail des inspecteurs sur l'accompagnement pédagogique des professeurs et des équipes enseignantes.



La question est caduque