Allez au contenu, Allez à la navigation

Les nuisances environnementales de l'automobile

4 décembre 2001 : Nuisances environnementales de l'automobile : quels vrais enjeux ? ( rapport d'information )

 

 

C. CHRISTIAN MORY, AUTOACTUALITÉ N°20 (LETTRE D'INFORMATION DU COMITÉ DES CONSTRUCTEURS FRANÇAIS D'AUTOMOBILES - CCFA), « LES COÛTS EXTERNES, OU LA DIFFICULTÉ D'ESTIMER ÉQUITABLEMENT CE QUE REPRÉSENTE L'AUTOMOBILE POUR LA COLLECTIVITÉ », MARS 2000

Cet article présente une approche critique de l'évaluation des effets externes de l'automobile pour aboutir à la conclusion que les usagers payent plus qu'ils ne coûtent. L'auteur fait un point sur les variables que sont les accidents de la circulation, le bruit, la pollution atmosphérique, l'effet de serre, la congestion. Cette analyse ne prend pas en compte les coûts supportés par l'Etat au titre de l'investissement, la maintenance et l'exploitation de la voirie. Dans les tableaux de synthèse suivants cet article est codé « CCFA-art ».

D. OICA (ORGANISATION INTERNATIONALE DES CONSTRUCTEURS D'AUTOMOBILES), « THE EXTERNAL COSTS OF THE MOTOR VEHICLE », JUIN 1995

Cette étude présente une évaluation dynamique du coût de l'automobile avec un résultat positif en faveur de l'usager mais en considérant que les congestions ne constituent pas des coûts sociaux. Dans les tableaux de synthèse suivants cette étude est codée « OICA-95 ».

E. INFRAS-ZüRICH/IWW-KARLSRUHE, « EXTERNAL COSTS OF TRANSPORT - ACCIDENT, ENVIRONMENTAL AND CONGESTION COSTS OF TRANSPORT IN WESTERN EUROPE », MARS 2000

Cette étude ne porte que sur les coûts externes et fournit de nombreuses informations concernant les méthodologies. Elle porte sur l'ensemble de l'Europe (17 pays) pour l'année 1995 et fournit des extrapolations pour 2010. Chacun des coûts externes identifié est chiffré pour l'année 1995 et pour chacun des pays étudiés (notamment la France). Elle fournit une mise à jour et un élargissement d'une étude menée en 1995 par l'UIC [Union internationale des chemins de fer] sur les coûts externes. Elle vise à fournir les bases empiriques aux méthodologies actuelles d'estimation des coûts externes du transport (coûts totaux et moyens, coûts marginaux) pour la route, le rail, l'air et le transport fluvial de marchandises. Une différenciation est opérée pour le trafic de passager urbain et interurbain, pour le transport courte et longue distance puis des études de cas sont fournies pour 4 « corridors » européens. Les éléments repris ci-après ne concernent que les éléments méthodologiques généraux et les estimations réalisées pour le mode routier. Dans les tableaux de synthèse suivants cette étude est codée « IWW-95 ».