Allez au contenu, Allez à la navigation

Séance du 17 décembre 2020 (compte rendu intégral des débats)

Mme Laurence Cohen. Je les défends : je suis contre leur licenciement !

M. Olivier Véran, ministre. Accompagner les entreprises de recherche et de production de médicaments n’a rien de sale. Je n’ai jamais considéré que c’était sale,…

Mme Laurence Cohen. Moi non plus !

M. Olivier Véran, ministre. … ni lorsque je siégeais sur les bancs socialistes à l’Assemblée nationale ni depuis que je suis ministre des solidarités et de la santé.

Une question m’a été posée sur la recherche française : pourquoi n’est-ce pas elle qui a trouvé le vaccin ? Sachez que la recherche française se porte bien, merci pour elle. Parmi les dix plus grandes publications mondiales sur le covid parues dans la revue Nature, deux sont françaises.

Au reste, l’efficacité du traitement qui fait aujourd’hui référence dans le monde, la dexaméthasone, associée à l’oxygène et aux lunettes à haut débit, a été démontrée par les études cliniques françaises. Aujourd’hui, le monde entier utilise ce traitement.

Par ailleurs, un grand laboratoire français privé est en passe de développer un vaccin extrêmement intéressant. Il a pris un peu de retard, certes, mais cela ne signifie pas forcément que son vaccin ne fonctionne pas ; simplement, il faut s’assurer qu’il est parfaitement efficace et sûr.

Enfin, l’Institut Pasteur travaille sur des vaccins non pas de première génération, mais de deuxième, voire de troisième génération, au cas où la situation persisterait et où le virus muterait. Il est dans la prospective et dans le coup d’après. Je puis vous garantir que cette recherche est très intéressante, pour ne pas dire fondamentale.

J’espère que nous n’en aurons pas besoin, mais si cela devait être le cas un jour, nous serions très heureux d’en disposer. Il faut donc célébrer également ce type de recherche. (Applaudissements sur les travées du groupe RDPI.)

3

Ordre du jour

M. le président. Voici quel sera l’ordre du jour de la prochaine séance publique, précédemment fixée au mardi 12 janvier 2021 :

À quatorze heures trente et le soir :

Débat sur le risque de blackout énergétique ;

Débat sur la montagne ;

Proposition de loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France, présentée par MM. Patrick Chaize, Guillaume Chevrollier, Jean-Michel Houllegatte, Hervé Maurey et plusieurs de leurs collègues (texte de la commission n° 243, 2020-2021).

Personne ne demande la parole ?…

Mes chers collègues, je vous souhaite d’excellentes et sereines fêtes de fin d’année. J’espère vous retrouver tous en bonne santé le 12 janvier prochain.

La séance est levée.

(La séance est levée à douze heures quarante-cinq.)

Pour la Directrice des comptes rendus du Sénat,

le Chef de publication

ÉTIENNE BOULENGER