Allez au contenu, Allez à la navigation

BERALDI Pierre

Ancien sénateur de l'Aude

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 30 janvier 1876
  • Fin de mandat le 24 janvier 1885 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878 , 1879 , 1880 , 1881 , 1882 , 1883 , 1884

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

BÉRALDI (PIERRE-LOUIS), sénateur de 1876 à 1885, né à Fort-Royal (Martinique), le 24 août 1821, entra dans l'administration de la marine. Sous-directeur de la comptabilité commerciale au ministère, il fut, aux élections sénatoriales du 30 janvier 1876, le candidat et l'élu des conservateurs du département de l'Aude, par 266 voix sur 512 votants. M. Boraldi, représentait au conseil général de l'Aude le canton de Salles sur l'Hers. Il a été président de ce conseil. Il siégea dans le groupe dit des « constitutionnels » avec lequel il vota, en juin 1877, la dissolution de la Chambre des députés, mais protesta, en décembre suivant, contre l'approbation réclamée par M. de Broglie, de la politique du gouvernement depuis le 16 Mai : « Si le Sénat, dit-il, se compromettait par un vote tel que celui-ci, je n'oserais me représenter dans mon département : les pierres mêmes se soulèveraient contre moi. »

M. Béraldi, lors du renouvellement triennal du 25 janvier 1885, se présenta comme candidat indépendant, et échoua avec 275 voix contre 439 accordées au moins favorisé de la liste républicaine, M. Marcou.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

BÉRALDI (PIERRE, LOUIS), né le 24 août 1821 à Fort-Royal (Martinique), mort à Paris (9e) le 13 janvier 1903.

Sénateur de l'Aude de 1876 à 1885. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET GOUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 257.)

Après cet échec, il se désintéressa de la politique. Il avait obtenu sa retraite le 8 février 1876, après son élection au Sénat.

Il se fixa définitivement à Paris où il mourut dans son appartement du 9e arrondissement, le 13 janvier 1903.

Il était Chevalier de la Légion d'honneur depuis le 13 août 1863.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Le Sénat vers 1950
Etat-civil
Né le 24 août 1821
Décédé le 13 janvier 1903
Profession
Fonctionnaire
Département
Aude
  • Mis à jour le 21 octobre 2014