Allez au contenu, Allez à la navigation

DANIEL Charles

Ancien sénateur de la Mayenne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 7 janvier 1906
  • Fin de mandat le 15 février 1919 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

DANIEL (CHARLES, MARIE, RENÉ), né le 26 novembre 1854 à Alexain (Mayenne), mort le 5 février 1919 au Mans (Sarthe).

Sénateur de la Mayenne de 1906 à 1919.

Charles Daniel naquit le 26 novembre 1854 à Alexain (Mayenne) où son père était instituteur. Il fit ses études de médecine à Paris et s'établit à Gorron (Mayenne) en 1893, où la grande considération en laquelle ses concitoyens tenaient leur médecin de campagne le porta au Conseil municipal, en 1905, puis à la mairie, en 1907. Il appartenait au Conseil général de la Mayenne pour le canton de Gorron depuis 1901 et y demeura jusqu'à sa mort.

Il se présenta au renouvellement sénatorial du 7 janvier 1906 et fut élu au premier tour de scrutin par 350 voix sur 654 votants, derrière Duboys-Fresnais et le comte d'Elva.

Pendant les quinze années qu'il passa à la Haute Assemblée sur les rangs des Indépendants, le mandat des sénateurs ayant été prolongé pendant la guerre de 1914, son activité se manifesta surtout au sein des commissions.

Fidèle à la vive protestation qu'il avait élevée le 5 février 1906 contre l'inventaire de l'église, en tant que conseiller de fabrique de la paroisse de Gorron, il se refusa à voter le projet de loi de 1908, modifiant la loi de 1905 sur la séparation, relatif à la dévolution des biens ecclésiastiques, estimant que c'était « la consécration d'un vol sous le couvert de la légalité ». En 1910, bien qu'elle lui parut inapplicable, mais parce qu'il en estimait « le principe social équitable et juste », il vota la loi sur les retraites ouvrières. En 1914, il déposa un rapport sommaire sur la loi Cornet, tendant à réviser la loi du 2 juillet 1895 sur les caisses d'épargne et intervint dans la discussion du budget de l'exercice 1914. En 1916, en pleine guerre, la discussion d'un projet de loi sur la mise en culture des terres abandonnées lui permit d'exprimer son accord sur la création des équipes agricoles, mais à la condition qu elles soient constituées de permissionnaires agriculteurs et non d'intellectuels ou d'ouvriers métallurgistes.

Il mourut à l'âge de 65 ans, en cours de mandat, le 5 février 1919, au Mans (Sarthe) à la suite d'une opération chirurgicale. Le Président Alexandre Bérard, dans la séance du Sénat du 11 février 1919, célébra le « labeur si rude et si noble » du médecin de campagne et « l'extrême courtoisie » du Sénateur, « homme de bien... qui ne pouvait que recueillir l'estime profonde de tous ceux qui l'approchaient ».

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Charles DANIEL, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 26 novembre 1854
Décédé le 15 février 1919
Profession
Médecin
Département
Mayenne
  • Mis à jour le 23 août 2014