Allez au contenu, Allez à la navigation

DAVID Louis

Ancien sénateur de la Gironde

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 janvier 1920
  • Fin de mandat le 5 janvier 1924 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

DAVID (Louis), né le 31 mai 1856 à Saint - Caprais - de - Bordeaux (Gironde), mort le 10 janvier 1931 .à Andernos-les-Bains (Gironde).

Sénateur de- la Gironde de 1920 à 1924.

Louis David fit ses études au lycée de Bordeaux, puis à la Faculté de droit et s'inscrivit, en 1881, au barreau de cette ville. Il fut le secrétaire puis le suppléant d'Ernest Monis, avocat et sénateur de la Gironde, et le remplaça dans maintes affaires, plaidant volontiers pour les communes rurales.

En 1896 il entra dans la municipalité d'Andernos, dont il fut élu maire en mai 1905.

Au mois d'août 1902, il avait été élu conseiller général pour le canton d'Audenge (Gironde), et en 1904 il fut l'un des fondateurs de l'Alliance démocratique et radicale girondine, qu'il présida pendant douze ans.

Louis David consacra une grand part de son activité à sa commune d'Andernos, qui n'était alors qu'un village de pêcheurs. Il réussit à en faire une station balnéaire qui grâce à lui devint rapidement prospère.

En 1920, à l'âge de 62 ans, il se présenta aux élections sénatoriales et fut élu, le 11 janvier, au second tour de scrutin, par 836 voix sur 1.303 votants. Chastenet du Castaing et Courrégelongue avaient été élus au premier tour avec respectivement 1.002 et 658 voix. Au Sénat, il siégea sur les bancs de la gauche démocratique. Dès 1920 il fit partie de la Commission des douanes et d'une Commission d'intérêt local et parla sur le budget. En 1921, il rapporta, au nom de la Commission de législation civile, une proposition de loi complétant les dispositions du Code civil relatives au divorce. En 1922, il fit en outre partie de la Commission de comptabilité. Il intervint dans la discussion d'un projet de loi relatif au régime des loyers, d'une proposition de loi sur la liberté individuelle et d'un projet de loi relatif à la taxe sur le chiffre d'affaires. En 1923 il intervint à diverses reprises notamment sur le budget et siégea à la Commission de la marine. Aux élections sénatoriales du 6 janvier 1924, il n'obtint au premier tour que 352 voix, au deuxième tour 260, au troisième 38, sur 1.307 votants. Les vainqueurs de la compétition électorale étaient Chastenet du Castaing, élu avec 1.014 voix, Chaumet, Calmel, Faure et Buhan.

Louis David se retira alors à Andernos, dont il était toujours le maire. Il conserva ses fonctions municipales jusqu'en 1929, puis se retira de la vie publique. Il mourut à Andernos le 10 janvier 1931, à l'âge de 74 ans.

Il avait été nommé Chevalier de la Légion d'honneur le 16 février 1906.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Louis DAVID, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 31 mai 1856
Décédé le 10 janvier 1931
Profession
Avocat
Département
Gironde
  • Mis à jour le 01 octobre 2014